Le College St Jacques
60, rue Warein - 59190 HAZEBROUCK
Tel : 03 28 41 98 92
HOME pour les ELEVES
Vous êtes ici : Accueil > LE COLLÈGE ST JACQUES > le collège dans la presse > Le Collège dans la Presse

Le Collège dans la Presse

MàJ le : mardi 25 mars 2014

http://www.stjacques-hazebrouck.com/lecollege/IMG/jpg/indicateur-2.jpg?100/e1acf492fdcfae32df7ae1eb464906169955b7ae

VDN 04/01/2014

Hazebrouck : Ilyes Djadel, l’adolescent qui rêve d’un destin à la Jamel Debbouze

À seulement 15 ans, Ilyes Djadel est déjà monté plusieurs fois sur scène devant des centaines de spectateurs et écrit ses sketches. Le lycéen, également passionné de boxe thaï, croit en son destin : il veut devenir humoriste. Ilyes Djadel, jeune humoriste talentueux, n’a pas froid aux yeux. Il a déjà joué devant des centaines de personnes, notamment à Lille ou Bruxelles.
Quel élève ne voudrait pas être dans la classe d’Ilyes Djadel ? Florent, un de ses meilleurs amis, raconte ses exploits au collège Saint-Jacques : « En classe dès qu’il peut sortir une plaisanterie, il le fait. Même les professeurs ne résistaient pas et riaient aussi, raconte-t-il. Bon, après, ils devaient l’arrêter pour que ça reste sérieux. »

Ilyes est ce qu’on appelle un boute-en-train. Il a la réplique facile et est à l’aise partout. Malgré ses 15 ans, on le sent d’ailleurs parfaitement décontracté quand il découvre l’ambiance studieuse de la salle de rédaction de La Voix du Nord à Hazebrouck. Lors de l’interview, l’adolescent enchaîne les vannes. Même quand il le souhaite, Ilyes ne peut pas être sérieux : « Je fais rire, même sans le vouloir », confie-t-il.
Le lycéen, en classe de seconde à Saint-Jacques, a la tchatche. Mais, jusqu’à présent, cela ne faisait pas de lui un humoriste capable de faire rire huit cents personnes pendant dix minutes sur la scène du Cabarire, à Bruxelles. Ilyes, pourtant fâché avec les devoirs et les interrogations écrites, a trouvé sa voie grâce au collège Saint-Jacques, quand il était en troisième.
« Une révélation »
Il raconte : « Une pièce de théâtre était organisée, un ami m’a dit de la faire. J’ai joué le Joker dans Batman. J’ai fait rire tout le monde, cela a été une révélation. Je me suis dit que j’avais un talent. » « Je n’étais pas étonné », glisse Florent qui a motivé Ilyes à monter sur scène pour la première fois alors qu’il n’avait aucune formation. Le lendemain, il est la star de l’établissement.
« Les élèves me reconnaissaient », sourit l’adolescent. Sa plus grande satisfaction ? Peut-être le commentaire de sa professeur de théâtre. « Elle a dit On tient le futur Jamel ! »

Depuis cette première sur scène, le natif d’Hazebrouck s’est fixé un objectif : « Réussir plus vite que Kev Adams. » Il a déjà joué à Lille, Paris, Avignon et Bruxelles devant des centaines de spectateurs. Son spectacle dure 1 h 30. Le natif d’Hazebrouck, aîné d’une fratrie de cinq, parle de sa famille, son éducation, ses origines algériennes, du racisme et de l’intégration, « des sujets qui touchent tout le monde ». « Même sur les sites de rencontre, même quand tu ne parles pas tu as l’accent », lance-t-il dans un de ses sketches.

« Quand je l’ai vu au Spotlight, à Lille, il était un peu stressé. Maintenant il est très à l’aise sur scène, témoigne Florent. Mais il n’a pas pris la grosse tête et il est très sérieux dans ce qu’il fait. » « J’aime improviser », souligne Ilyes qui écrit un nouveau spectacle pour 2015 avec ses amis. Fan de Gad Elmaleh, « qui parle de ce que les gens vivent » et de Jamel Debbouze « pour son côté un peu fou », le lycéen est « en contact avec un auteur est un producteur ». « C’est de plus en dur d’être humoriste, ajoute-t-il. Il y a plus de monde qu’avant. »
Ilyes a d’autres projets : participer à l’émission « La France a un incroyable talent » et lancer un Festival du rire à Hazebrouck. « J’y vais au culot, conclut-il. C’est ce qui marche ! »

Sur Facebook, Ilyes-Djadel-Page-Officiel.
- Contact : ilyescasting@hotmail.fr.
- Video à Bruxelles : http://www.youtube.com/watch?v=7IgUjwynb1A


L’indicateur 20/11/2013

Développement durable avec l’hippomobile

Durant la semaine du 4 au 8 novembre et pour la troisième année consécutive, les élèves de cinquième du collège Saint-Jacques ont eu la joie de découvrir dans leur enceinte l’hippomobile chargée de la collecte à cheval des déchets recyclables dans la ville.
Lors d’une conférence, des échanges fructueux ont permis de mettre en évidence à travers cette initiative unique, les enjeux environnementaux, sociaux et économiques du développement durable.


VDN 16/11/2013

Mercredi, le lycée Saint-Jacques a accueilli les lycées privés du district pour un tournoi amical de volley-ball.

Cette première rencontre a été très appréciée et l’opération renouvelée au printemps, à Saint-Omer. Six équipes s’étaient mobilisées pour participer à cet événement. L’esprit de l’après-midi était de jouer avec fair-play dans une ambiance conviviale, afin de favoriser les échanges entre des élèves d’orientations diverses.
L’ensemble des lycéens a fait preuve de responsabilité et d’autonomie dans l’organisation et l’arbitrage des matchs. La plupart de ces élèves s’entraîne de façon régulière au sein de l’association sportive de leur établissement.
Vu le succès de l’après-midi et l’enthousiasme des lycéens, un prochain rendez-vous est d’ores et déjà fixé pour le printemps, au lycée Saint-Denis à Saint-Omer.


L’Indicateur 06/11/2013

Andrée Cockelaer a été élue présidente de l’association de parents d’élèves de l’institution Saint-Jacques.

Elle succède à Sandrine Prince qui a assuré ce rôle pendant huit années.
Andrée Cockelaer, originaire de Saint Etienne et Hazebrouckoise depuis deux ans, est assistante maternelle de profession. Elle se passionne pour les sujets d’éducation et l’épanouissement des jeunes. Elle est maman de trois enfants, deux sont actuellement dans l’enseignement supérieur, le plus jeune commence sa scolarité en sixième au collège Saint-Jacques.
Sandrine Prince, après huit ans à la présidence et dix ans au total dans l’association, quitte son poste. Elle se souvient du chemin parcouru, des nombreuses joies et également des moments qui ont suivi l’incendie du collège où l’association avait su être particulièrement présente au sein de l’institution. Elle continue à accompagner l’association de parents dont elle sera désormais la vice présidente.


L’Indicateur 23 /10/2013

Plus de 850 élèves au cross

Cet événement a permis le lancement d’actions pour le téléthon : les élèves, en échange de leur dossard de coureur pouvaient offrir un don. Cet événement a permis le lancement d’actions pour le téléthon : les élèves, en échange de leur dossard de coureur pouvaient offrir un don.
- Ce sont près de 860 élèves qui ont foulé les pistes du Stade Damette vendredi 11 octobre. Comme chaque année, le collège St Jacques a organisé son cross interclasse, invitant les écoles primaires privées d’Hazebrouck et des environs (pour les classes de CM1 et CM2).
Tous, du CM1 à la Troisième, se sont relayés, en effectuant une course allant de 960 m à 2500 m. Même si la pluie est venue taquiner les plus grands qui couraient l’après-midi, combativité, courage, efforts, encouragements et plaisirs ont conduit cette journée à sa réussite !
En outre, cette journée était également le premier rendez-vous entre les élèves du primaire et du collège Saint Jacques.
Les vainqueurs de cette journée sont : en CM1 : Louna Boulinguiez et Enzo Feci (Ste Anne Hazebrouck). En CM2 : Réane Clement (Abbé Lemire Hazebrouck) et Thomas Roetynck (Ste Anne Hazebrouck). En 6e : Alice Nesvadba (6e C) et Baptiste Luchet (6e F). En 5 e : Johanna Bourdet (5e F) et Alix Abadie (5e E). En 4e : Inès Vermeulen (4 e B) et Matys Pouvait (4e F). En 3e : Pauline Verbrugghe (3e B) et Rémi Laversin (3 e F).


VDN 14/10/2013

Hazebrouck : 840 élèves ont participé, vendredi, au cross du collège Saint-Jacques

Organisé par l’ensemble des enseignants d’éducation physique et sportive, le cross du collège Saint-Jacques a rassemblé huit cent quarante jeunes au stade Damette, vendredi, toute la journée. Les écoles primaires privées des communes de Thiennes, Steenbecque, Caestre, Hondeghem, ainsi que les écoles Saint-Jules, Sainte-Anne et Abbé Lemire étaient également invitées à participer à la compétition. Plusieurs parcours, allant de 960 mètres à 2 500 mètres étaient proposés suivant les niveaux autour du stade, du terrain synthétique, du terrain de schiste et du terrain de rugby. L’objectif de cette journée était de motiver et d’entraîner les jeunes à la pratique du cross.


VDN 01/10/2013

Henri Compère promu chevalier dans l’ordre des Palmes académiques

Samedi après-midi, Jean-Pierre Bailleul, l’ancien directeur de l’institution Saint-Jacques, a remis dans la chapelle du lycée, à Henri Compère les insignes de chevalier dans l’ordre des Palmes académiques.
Marié à Claudine et père de quatre filles, Henri Compère est un grand serviteur de l’Enseignement privé catholique.
Les Palmes académiques instituées sous Napoléon 1er en 1808 devaient honorer les membres de l’université. En 1866, Napoléon III fait des palmes académiques une décoration officielle qui peut être attribuée à des non-enseignants, « des personnes bénévoles qui ont énormément travaillé pour le monde de l’éducation en s’investissant pleinement pour le service des jeunes, qu’ils soient enfants, adolescents ou étudiants. »
C’est à ce titre que, samedi après-midi, Jean-Pierre Bailleul, l’ancien directeur de l’institution Saint-Jacques, a remis dans la chapelle du lycée, à Henri Compère les insignes de chevalier dans l’ordre des Palmes académiques, non sans évoquer la modestie du récipiendaire : « Il ne faut pas compter sur lui pour qu’il dise qu’il a fait de brillantes études, mais sachez tout de même qu’à 22 ans, il était licencié des sciences de la Catho et de la fac de sciences de Lille et ingénieur ISEN (Institut supérieur de l’électronique et du numérique) première promotion de 1960. »
Henri Compère a créé en 1982 l’association des organismes de gestion des établissements catholiques (OGEC) d’Hazebrouck, dont il fut le président jusqu’en 2011. En 1983, il est élu président de Saint-Jacques et sera nommé par Mgr Defois au conseil de tutelle et au comité diocésain de l’enseignement catholique (CODIEC). Il y a participé durant six ans et a effectué de nombreuses visites de tutelle dans une dizaine d’établissements scolaires du diocèse.
Henri Compère a également participé au jury d’accord du centre de formation des maîtres de Lille et sera membre des OGEC de Saint-Jacques et de l’école de l’Abbé-Lemire.

Jean-Pierre Bailleul a également souligné son rôle actif dans l’achat des bâtiments de l’ancien séminaire Saint-François-d’Assise, dans l’édification de la salle des sports Jean-Bouin et du bâtiment Abbé-Denys (extension du lycée Saint-Jacques), ainsi que dans la construction du second restaurant scolaire. L’ancien directeur de l’institution privée poursuit : « Difficile aussi de passer sous silence le rôle qui fut le tien lorsque l’institution connut l’incendie et la destruction d’une partie de son patrimoine. Tu as été présent chaque jour, ici pour rencontrer l’architecte, là pour rencontrer les entreprises et les experts ou encore participer au conseil de direction et bien d’autres choses encore. » Avant de conclure : « Pour tous ces services rendus par cet humble serviteur et homme de foi qui a œuvré pendant plus de trente ans pour l’enseignement catholique, je suis très fier et honoré de lui remettre ces palmes. »


L’Indicateur 25/09/2013

Le théâtre De l’inconnu fait sa rentrée

Au lycée Saint-Jacques, le théâtre Del’inconnu a fait sa rentrée sous le signe de la mixité. De mémoire du professeur, les acteurs n’ont jamais été aussi nombreux à postuler pour intégrer les ateliers artistiques.
Une bonne nouvelle en prévision des textes qui seront proposés aux lycéens car d’habitude les arts du spectacle sont très féminins et l’acte de distribution est un véritable casse-tête pour les intervenants de la Compagnie William Red. Cette saison, le programme s’annonce riche et varié car littérature et théâtre d’intervention sont au menu défini par Dominique Leterme, chef d’établissement. Cette bande de joyeux comédiens se produira sur la scène de l’espace Flandre le 27 mai 2014.


L’Indicateur 18/09/2013

La galerie du cloître vient d’ouvrir à Saint-Jacques

Le collège Saint-Jacques vient d’aménager les quatre couloirs du cloître pour en faire un espace d’exposition. Bernard Verquère, professeur d’art plastique dans l’établissement, a invité Valérie et Hervé Robbe, deux photographes contemporains, pour la première exposition.
Le vernissage aura lieu jeudi 19 septembre à 19 h. Les photographes, qui ont déjà exposé à l’Espace 36 à Saint-Omer, ont travaillé sur les attitudes et les corps des personnages que l’on retrouve dans les enluminures du Moyen-Âge. La série de photos exposée a été prise dans les ruines de l’abbaye Saint-Bertin de Saint-Omer. Le vernissage de cette exposition aura lieu jeudi 19 septembre à 17 h.
Bernard Verquère annonce déjà une autre exposition au mois de janvier autour de l’oeuvre du peintre Eugène Leroy et de La Grande crucifixion réalisée pour la chapelle du collège Saint-Jacques. Cette exposition sur le thème Le corps : prétexte à l’oeuvre, se fait en partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Tourcoing.


L’Indicateur 28/08/2013

Sophie Verbrugghe rejoint l’institution en tant que chef d’établissement adjoint

Sophie Verbrugghe a pour ambition d’initier les élèves au monde de l’entreprise et souhaite les ouvrir davantage sur l’Europe. Il n’y aura plus de poste de directeur du collège à proprement parler à Saint-Jacques.
Dominique Leterme, qui a succédé à Jean-Pierre Bailleul à la tête de l’établissement il y a un an, vient de créer un poste de chef d’établissement adjoint.
Une nouvelle tête a donc rejoint l’établissement catholique hazebrouckois. Sophie Verbrugghe a fait connaissance avec l’équipe enseignante avant les vacances scolaires et aujourd’hui elle prépare activement la rentrée des classes. Professeur de Lettres depuis quinze ans, elle a enseigné dans tous les niveaux, au collège, comme en lycée général, en lycée technologique ou encore en lycée professionnel. Elle est même passée par le lycée Depoorter. Puis elle a pris des fonctions de direction en conservant quelques heures de cours, d’abord au collège Saint-Winoc de Bergues en tant que directrice adjointe. Et depuis deux ans, elle dirigeait le lycée professionnel Epil à Lille. Originaire de Dunkerque, elle se rapproche de son domicile en prenant la fonction de chef d’établissement adjoint de l’Institution Saint-Jacques.
« Nous allons créer un tandem avec Dominique Leterme. Nous avons chacun nos forces et nous nous complétons », avance Sophie Verbrugghe. A 38 ans, un nouveau défi l’attend à Hazebrouck. « Ma mission sera essentiellement pédagogique puisque je suis aussi conseillère pédagogique », indique-t-elle.
Sophie Verbrugghe mettra particulièrement l’accent sur le lien entre la classe de troisième et la classe de seconde.

Valoriser le goût d’entreprendre
Si la nouvelle adjointe de Dominique Leterme va observer un temps d’adaptation, d’écoute des professeurs, plusieurs projets lui tiennent à coeur. « Je veux créer du contact avec les écoles et les autres établissement pour essayer de faire rayonner un maximum l’établissement qui est ouvert à tous. Nous sommes là pour accueillir tous les élèves et faire réussir chaque jeune », lance Sophie Verbrugghe.
Elle souhaite également initier au monde de l’entreprise et à l’entrepreunariat en mettant sur pied une mini-entreprise. « J’espère pouvoir participer au concours régional en 2014 », précise-t-elle. Le lycée professionnel qu’elle dirigeait auparavant a remporté le concours régional de la mini-entreprise l’an dernier et elle a constaté comment cette expérience peut transformer les élèves. « Avec ce genre de projet, nous pouvons dévoiler le talent de chacun. Chaque jeune a son pouvoir de réussite », juge-t-elle. Elle souhaite également que les collège et lycée Saint-Jacques entrent dans le dispositif Comenius pour s’ouvrir à l’Europe grâce à des échanges scolaires avec des établissements étrangers. « J’aimerais que Saint-Jacques apporte une plus-value », explique-t-elle.
Des idées plein la tête et une énergie débordante, Sophie Verbrugghe compte partager cela avec l’équipe enseignante et les élèves.

   
   
Enseignement Catholique NationalEnseignement Catholique HazebrouckoisSite portail de Saint-JacquesLe Lycee Saint-JacquesLa vie scolaire