Le College St Jacques
60, rue Warein - 59190 HAZEBROUCK
Tel : 03 28 41 98 92
HOME pour les ELEVES
Vous êtes ici : Accueil > LA VIE AU COLLÈGE > Santé - Infirmerie

Santé - Infirmerie

MàJ le : mardi 11 février 2014

INFIRMERIE : ACCUEIL ET PRÉVENTION
HYGIENE DE VIE – EDUCATION A LA SANTE – PREVENTION
V. BAUDENS – I. CLAY


SIXIEMES – DEUXIEME TRIMESTRE
- Petit déjeuner et ateliers pendant la semaine exceptionnelle
- Visites médicales "Etre en bonne santé, est-ce que je fais le nécessaire ?"
- Prévention contre l’alcool pendant la semaine exceptionnelle
• TROISIEMES – PREMIER TRIMESTRE
- 12h de formation PSC1 pour les volontaires par la Fédération des Secouristes de la Croix Blanche
• TOUS NIVEAUX DU COLLEGE
- Visites médicales pour les arrêts de sport prolongés avec Ecole et Santé
- Point Ecoute : tous les mardis matin de 9H à 12H, vos enfants ont la possibilité de rencontrer une personne du centre médico-psychologique d’Hazebrouck. Prendre du recul avec ce que l’on vit, avec une personne neutre qui peut les aider à mettre des mots est parfois essentiel. Il s’agit d’une aide ponctuelle. S’il est souhaitable que l’accompagnement se poursuive, une démarche sera réali-sée soit par votre enfant, soit par l’infirmière. Vos enfants doivent se rapprocher de l’infirmière s’ils en éprouvent le besoin.

INFORMATION – VIE RELATIONNELLE AFFECTIVE ET SEXUELLE

• CINQUIEMES – DEUXIEME TRIMESTRE
- Intervention du planning familial du littoral (1H) en novembre : Puberté
• QUATRIEMES – PREMIER TRIMESTRE
- Intervention du planning familial du littoral (1H) en Mars : contraception
• TROISIEMES – DEUXIEME TRIMESTRE
- Intervention du planning familial du littoral (1H) en mars : MST et Sida

MALADIE - ACCIDENT

En cas de maladie, veuillez en faire part au Conseiller principal d’éducation ou au Responsable de site le plus tôt possible. Si la maladie se prolonge au-delà de 48 heures, le certificat médical est obligatoire dans les 48 heures.
En cas d’accident grave survenu à l’intérieur de l’établissement, nous prévenons immédiatement les parents qui restent les seuls responsables des suites à donner.
En cas d’accident survenu à la maison, prévenez l’établissement. LA MUTUELLE de St Jacques intervient après la Sécurité sociale et votre mutuelle personnelle. La mutuelle St Christophe couvre votre enfant votre enfant 24 heures sur 24. Veuillez vous référer à la circulaire spécifique ASSURANCE distribuée en début d’année.


LES SOINS

Tout élève malade peut venir à l’infirmerie. Il en fait la demande au professeur et est toujours accompagné par un autre élève. L’infirmière assure un relais par le carnet de correspondance ou le carnet de bord de l’élève avec les parents.

En cas d’urgence, le dossier médical dûment rempli est très important pour joindre les parents. L’éventail des médicaments scolaires étant réglementé, nous ne disposons que de médicaments symptomatiques. Il est donc important que les parents assurent le suivi de l’élève malade, en consultant, éventuellement, leur médecin. De plus en plus, au fil des années, la consommation de médicaments augmente. N’oublions pas que l’infirmerie a un coût et que la Sécurité Sociale ne rembourse pas nos frais.

Au vu de notre "vécu infirmerie", nous aimerions vous transmettre nos réflexions : afin de bien prendre en charge vos enfants dans le cadre de notre établissement, nous ne pouvons pas traiter les blessures ayant eu lieu à la maison, le soir, le week-end. Si votre enfant est malade dès le matin, il serait préférable de prendre vos dispositions pour le soigner au plus tôt et éviter ainsi qu’on vous rappelle sur votre lieu de travail. Nous ne pouvons pas administrer des traitements réguliers. En cas de troubles répétitifs (migraines, règles douloureuses), l’élève laissera le traitement adapté (ex : Spasfon, Doliprane) accompagné d’une ordonnance, à l’infirmerie.

Ainsi nous pouvons lui donner le traitement qui lui convient lorsqu’il en aura besoin.

Quant à la durée du passage en infirmerie, elle ne peut excéder une heure (exceptionnellement une demi-journée quand les parents ne peuvent pas venir rechercher l’élève tout de suite).

Nous possédons quelques lits de repos mais l’infirmerie n’est pas un hôpital. Il n’y a pas nécessairement urgence, mais si le traitement donné est inefficace, et si l’élève ne peut regagner les cours, nous appelons les parents. C’est l’infirmière qui décide du retour à domicile de l’élève malade et non l’élève. Depuis plusieurs années, nous nous voyons court-circuitées par les téléphones portables. Sachez qu’en cas de problème notre responsabilité est en jeu (l’heure de départ est notée sur la fiche d’infirmerie). Comment savoir, lorsque l’élève rentre de sa propre initiative, s’il s’agit d’une fugue ou d’un retour ?

En cas d’urgence, nous sommes dans l’obligation de nous mettre en relation avec le SAMU qui oriente selon l’état clinique vers l’hôpital adéquat qui assurera les premiers soins. Vous êtes dans le même temps immédiatement contactés. Veillez donc à nous donner, comme nous vous le demandons sur le dossier médical, vos coordonnées téléphoniques (fixe, portable). Assurez-vous que nous pouvons vous joindre. Trop souvent les portables ne sont pas branchés et le téléphone fixe ne répond pas.

Vous devez vous déplacer ou déléguer une personne de votre entourage.


LA PREVENTION

Les visites médicales ont lieu en 6ème. Elles nous permettent de faire le point sur le développement et la santé des élèves. Elle est obligatoire pour tous. La visite comprend une partie éducative. Votre enfant sera sensibilisé grâce au livret "Est-ce que je fais le nécessaire ?" qui lui permettra de mieux se connaître.

Une deuxième partie comprend la visite médicale en elle-même. Elle permet après un entretien avec une infirmière et un médecin scolaire de faire le bilan de sa santé. Les conclusions sont transmises aux familles et aux infirmières de l’établissement par le biais du carnet de santé de votre enfant.


ACCUEIL ET ECOUTE " point écoute Jeunes"

L’infirmerie est un lieu d’accueil et d’écoute pour les élèves. Elle permet aux jeunes d’établir un lien de confiance avec l’infirmière qui est une personne neutre, ni enseignante, ni juge, ni administrative et qui est soumise au secret médical comme les médecins. L’infirmière n’est pas un thérapeute mais un relais. Elle peut par son intervention mettre en place un réseau d’aide (assistante sociale, médecin scolaire, médecin traitant, parents, services extérieurs, psychologues, centre médico-psychologique) et ceci en accord avec le jeune.


LE SUIVI DES DISPENSES DE SPORT

En collège comme en lycée, la production d’un certificat médical est demandée. En lycée, c’est le certificat "type" de la fin du carnet de correspondance qui sera exigé pour les dispenses de l’année ou de trois mois consécutifs ou cumulés dans une discipline. Une visite médicale (avec le médecin d’Ecole et Santé) est programmée en cas d’arrêt de la pratique d’une discipline (arrêt partiel ou à l’année).


LES INTERVENTIONS EXTERIEURES

La prévention est aussi réalisée tout au long de l’année sur différents niveaux par des intervenants extérieurs, sur des thèmes tels que la Sécurité Routière, la formation aux premiers secours, l’affectivité ou la sexualité.


SUIVI PSYCHOLOGIQUE

assuré par une psychologue de l’éducation,
Heures de présence au Collège :

Prenez rendez-vous auprès de Mme TRYHOEN au 03.28.41.98.92.

Au centre de consultations psychopédagogiques :
16, rue Négrier - 59042 LILLE Cedex
Tél. : 03 20 12 54 54 ou 03 20 12 54 43 sur rendez-vous.


MÉDICAMENTS

Il serait prudent que les médicaments fournis par la famille sur ordonnance du médecin soient déposés à l’infirmerie.

Un médicament, cela ne se prend pas à la légère ! Nous attirons votre attention sur le fait que les élèves ne doivent pas avoir de médicaments sur eux ou dans leur cartable, pour trois raisons :
- cela favorise la propension (déjà très forte) à l’automédication
- il y a danger de "sur-médication" pour un élève qui pourrait se présenter à l’infirmerie et dont on ne peut pas toujours savoir s’il n’en a pas déjà absorbé d’autres dans les heures qui précédent
- en cas de traitement à suivre à l’école, apporter les médicaments et copie de l’ordonnance à Mme Baudens ou Bourgeois, infirmières. La prise de médicaments se fait sous leur contrôle à l’infirmerie

   
   
Enseignement Catholique NationalEnseignement Catholique HazebrouckoisSite portail de Saint-JacquesLe Lycee Saint-JacquesLa vie scolaire